Et maintenant ? … l’appel du large ?

Il s’est annoncé il y a quelques mois déjà. Dans un continuum logique de nos actions et de nos réflexions, nous nous sommes mis à l’écoute d’un doux murmure, au milieu du vacarme ambiant et de la colère montante. Nous avons cette chance de vivre dans un endroit retiré et préservé où nous pouvons prendre le temps d’observer, avec un certain recul, ces mouvements et échos qui venaient de l’extérieur et aussi de l’intérieur. Une décision se profilait laissant entrevoir un nouvel horizon.
Puis, pris dans un tourbillon estival, nous avons perdu pied. Trop d’infos, trop de contrastes, trop d’illusions, trop de certitudes et d’incertitudes, trop d’amour et trop de haine. Ce trop naturellement s’est déversé, sans prévenir, tel un tsunami. Non, le mot n’est pas trop fort.
Nous avons été invités au silence, vécu au début comme une réelle violence. Un confinement émotionnel insupportable mais nécessaire au changement en cours. Dans cet espace temps qui s’est égrené lentement mais profondément, nous avons vu fleurir à nouveau ce qui faisait notre réalité, physique, émotionnelle, mentale. Patiemment, de désirs flous en envies avortées, des perspectives fragiles aux remises en questionnement, patiemment nous avons pu retracer notre ligne verticale, notre axe incarné. Nous avons, à nouveau, pu respirer sans souffrir. Ne reste que la douleur qui se rappelle à nous plus sporadiquement et qui porte le doux nom d’amour mon aimée.
C’était il y a 8 mois, un cycle de plénitude mais pas encore de moissons. Que récolterons-nous ? Connaissant les graines germées, c’est avec confiance et joie que nous serons à ce rendez-vous tant attendu. Celui du renouveau. Car les cycles sont là pour rythmer nos destinées qui se croisent, se séparent, se recroisent dans une danse de spirales sans fin tels des derviches tourneurs ivres de cette beauté de l’infiniment petit à l’infiniment grand.
Et maintenant ? Face à ce nouvel espace-temps qui s’offre à nous et à cet appel du large qui se fait de plus en plus précis, nous reprenons notre bâton de pèlerin, riches de ces deux années à expérimenter moult choses, riches de rencontres, d’échanges et de partages humains. C’est ce sel de l’aventure qui nous tient à cœur et que nous voulons continuer à vivre, sous une autre forme.
Alors merci aux organisateurs et organisatrices qui nous ont fait confiance, merci aux “gîteurs” qui ont su apprécier ce bel endroit, merci à celles et ceux qui ont croisés notre route bourguignonne, merci à vous de nous avoir permis de nous poser pendant ces deux années, merci aux bourrasques, merci au ciel bleu sans nuages, merci à ces fruits parvenus à maturité, merci à nos erreurs et à nos réussites qui sont là pour tracer le chemin et l’étape d’après…
Rendez-vous est pris.
See you soon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *