Une page se tourne

Nous venions de terminer une très belle mission par l’inauguration, le 14 janvier, d’un fonds de dotation « Chemins de la Paix à l’Orangerie » à Yèvre-le-Châtel, dans les anciens ateliers d’ Árpád Szenes et Maria Helena Vieira da Silva, l’un des plus célèbres couples de peintres de l’art contemporain. Une fondation réunit à Lisbonne (Portugal) leurs deux noms et leurs deux œuvres. Szenes pensait que « les peintres vivent peut-être vieux parce qu’ils font un métier non violent et contemplatif… Il faut vivre longtemps pour avoir le temps de faire beaucoup de bêtises et quelques chefs-d’œuvre. »

http://jeannebucherjaeger.com/fr/au-fil-de-lespace/

Ce projet, c’était le rêve de Muriel Jaër* depuis une quinzaine d’années pour continuer l’oeuvre de ce couple de peintres et honorer la mémoire de sa grand-mère Jeanne Bucher, célèbre galeriste des années 30-40 dont le couple était très proche.  Depuis mai 2016 nous l’avons accompagnée dans la manifestation et la réalisation de ce projet. Mission accomplie ! Il peut maintenant voler de ses propres ailes avec toute l’équipe qui oeuvre à le faire vivre.
Et c’est dans ce temps de latence, ce temps d’après, ce temps de repos avec le sentiment du devoir bien accompli, ce temps de lâcher prise, que le nouveau a jailli. Un simple post sur Facebook (merci Caroline) et nous voila en train de rêver à ce nouveau lieu qui semble prêt à prendre un nouveau virage… un nouveau visage ?
Et nous aussi d’ailleurs. Cette fois-ci la mission est encore plus particulière car elle nous concerne directement. Ce n’est plus le projet d’un tiers que nous accompagnons dans sa réalisation, non, cette fois il s’agit de nous. De nos envies, de nos désirs, de nos aspirations… Enfin !
Accompagner des porteurs de projet vers leur terre promise a été une réelle belle aventure à chaque fois et aujourd’hui nous mettons à profit toutes les expériences et belles rencontres de ces dix dernières années. Merci à toutes et tous. 1,2,3, partez ! L’aventure continue !

Petite histoire de synchronicité qui vient semer de la beauté sur le chemin : « Alors que la propriétaire des lieux, Fabienne, nous raconte l’histoire du moulin et aussi la sienne, elle nous dévoile que sa maman Marie-Thérèse est artiste peintre. Nous qui venons d’accompagner Muriel Jaër* à créer un Centre de Paix dans les ateliers de Vieira et Arpàd, cela éveille ma curiosité. Quelque chose me dit qu’une  info m’attend, comme souvent dans ces moments où l’information semble se « détacher » du contexte. Je fais des recherches et voilà ce que je lis sur wiki – Pendant une vingtaine d’années, l’œuvre de Marie-Thérèse Vacossin est éclectique. Elle reflète aussi bien la vogue de l’abstraction lyrique dans les années 1950 avec les influences de Vieira da Silva, Nicolas de Staël, Antoni Tàpies, que certaines tendances reflétant la nouvelle société de consommation dans les années 1960 avec un retour de la figuration. –

Voilà, la boucle était bouclée et comme toujours un immense sourire se plaqua sur mon visage.

http://www.vagamundo.fr/muriel-jaer/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *